L’état du monde

pharma

– Paris, Janvier 2009 –

Dans le magma informe de ce que l’on appelle les nouvelles technologies, les capteurs/afficheurs tiennent une place à part. Présents dans les lieux publics, ils jouent un rôle primordial dans la fabrication d’une attention collective aux états du monde : niveau de pollution, minutes restantes avant le passage du prochain bus, encombrement du périphérique.
Mais les habitudes instaurées ne semblent pas seulement se jouer du côté de nos yeux de spectateurs toujours plus sollicités. Cette superbe vitrine de pharmacie propose une représentation hybride fort utile des avancées respectives de la grippe, la gastro-entérite, la varicelle et l’asthme. Où l’économie de l’attention se déplace de la nécessité d’être attentif à la possibilité d’être attentionné, chacun participant à sa manière à rendre le monde intelligible aux autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :