Disparu

assurance

– Paris, janvier 2009 –

Les changements dans notre culture de l’écrit sont parfois spectaculaires ; avec par exemple une innovation technique comme ce fut le cas de l’ordinateur et son écran ; il est des événements plus petits, plus insidieux comme ici la disparition du buvard, cet indispensable instrument de l’employé de bureau du Vingtième siècle qui a peu à peu quitté nos tables pour se retrouver dans les cartons des brocanteurs. Etrange objet d’écriture qui n’a (n’avait) ni pour fonction d’inscrire ni celle d’effacer. Qu’est ce qu’on faisait quand on apposait le buvard ? On fixait l’écrit ? Celui-là garde la trace de certains écrits, il a aussi la particularité d’être le support d’une publicité… une publicité pour une assurance sur la vie … de l’écrit.

Une Réponse to “Disparu”

  1. Emilie Says:

    Parfois même, comme une mise en abyme, ces objets d’écriture écrits figurent d’autres objets d’écriture dont ils font la publicité -un stylo plume Soma « toujours au sommet de la qualité » pour l’exemplaire que j’ai sous les yeux-, fixant le dispositif qui les lie, comme producteur et modérateur d’encre, garant de la propreté-efficacité de l’écrit à venir.

    Et bon vent à Scriptopolis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :