Écriture pirate

pirate

– Yeu, Février 2009 –

À celui qui soudain y prête attention, il apparaît ici et là, à une forte fréquence, des espaces vides sur des panneaux dévolus à l’exposition d’écrits ; il y a bien sûr les panneaux d’affichage qui n’ont pas trouvé d’annonceurs et qui restent blancs. Il y a ceux aussi où l’affichage n’est plus autorisé. Mais il y a également des centaines de petits panneaux que le vent ou la pluie ont dépourvu des écrits qu’ils portaient. Ne reste plus que le support en bois ou en plastique, l’écrit étant allé voir ailleurs. C’est la saison des panneaux morts.
On pourrait évidemment s’inquiéter de ces panneaux énigmatiques car ici, sur cette lande vendéenne peut être l’inscription est « danger de mort ; terrain militaire – mines anti-personnelles. » On peut aussi percevoir ces objets d’écriture comme composant une nouvelle poétique, la poétique de l’écrit manquant, faisant écho, non sans ironie, à tous les écrits hyper présents de nos centre-villes. A nous d’y lire ce que nous voulons … et pourquoi pas les indications d’un pirate : « pour trouver le trésor : compter trois pas après la pierre et ensuite creuser trois mètres sous terre. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :