Self service

videoclub

– Issy-Les-Moulineaux, Mars 2009 –

Vendredi soir, tout seul à la maison, rien d’intéressant à la télévision : la situation rêvée pour louer un bon film. Rien de plus simple pour l’asocial que d’aller dans un des nombreux distributeurs automatiques, de prendre une carte de membre et de choisir parmi les centaines de films proposés. Face à l’automate, les choses sont néanmoins plus compliquées. Outre le fait de bien comprendre l’enchaînement des actions nécessaires à l’obtention du dvd choisi, il semble que l’automate ne soit pas en mesure de garantir le service tout seul. La carte de membre, étape indispensable pour louer un film, suppose en effet de composer un numéro de téléphone pour la demander à un opérateur humain qui est censé surgir de l’immeuble.
Étrange agencement où le self service ne vaut que pour une partie de la prestation, qui n’est possible qu’à condition d’être préalablement membre. L’heure tardive jette un doute supplémentaire sur la permanence du service qu’est censée assurer habituellement un distributeur automatique, fidèle au poste 24h sur 24. Y aura-t-il vraiment quelqu’un au bout du fil ? L’opérateur humain viendra-t-il seulement pour nous faire une carte de membre ? Ou arrivera-t-il aussi avec une valise pleine de dvd ? Dans ce cas, l’automate ferait finalement office d’une simple vitrine vide. Quel serait alors ce nouveau type de distributeur automatique ? Cacherait-il un réseau de distribution clandestin ? Pour en avoir le cœur net, il suffirait d’appeler. Alors qu’il se réjouissait par avance d’obtenir rapidement son film et sans détour humain, l’asocial se trouve désormais contraint de téléphoner à un inconnu… Le temps passé à douter et à hésiter devant l’automate ne fait que renforcer l’incertitude : est-ce vraiment le bon soir pour regarder un film ?

2 Réponses to “Self service”

  1. Johann Chaulet Says:

    C’est passionnant cette intrigue!
    L’asocial féru d’écrits a-t-il finalement capitulé?
    Un post très bien écrit au milieu d’autres toujours très sympathiques. Je passe désormais mon temps à traquer les inscriptions scriptologiquement farfelues! Intéressés par quelques cocasses clichés?

  2. scriptopolis Says:

    Oui bien sûr. Deux possibilités pour ça : faire des commentaires « en photo » quand ça s’y prête, où nous envoyer des photos directement, mais dans ce cas, l’auteur collectif que nous sommes ne garantit rien quant à l’usage effectif du cliché (en tout cas, les photographes externes seront crédités).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :