À corps et à écrits

corpsecrits

– Cimetière municipal de Millau, Aveyron –

Pour y aller on prend souvent la rue de la paix ; pourtant le cimetière n’est pas un lieu aussi pacifié qu’on le croit : les écrits qui ornent les tombes en témoignent. Non seulement chaque tombe cherche à se distinguer de la voisine avec des écrits plus saillants ou à l’inverse plus discrets. Mais la lutte n’est pas seulement avec l’extérieur … les écrits sont mis en concurrence au sein du même espace funéraire : les écrits initiaux sont recouverts par d’autres plus récents et ayant des supports plus adaptés ; qu’est-ce que regardent cet homme et ses enfants ? Le nom masqué par un pot de fleurs de leur parents ? Lisent-ils au juste ? Sans doute ce qui leur importe c’est de savoir que quelque part sur ces centimètres de pierre des lettres ont été gravées qui font mémoire d’une existence. L’essentiel est que l’inscription n’aie pas disparu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :