Exposé

expose

– Centre G. Pompidou. Mars 2009 –

Parallèlement à l’inscription illicite des murs de nos réseaux de transports, cette infinie fresque de graffiti qui accompagne tout voyageur vers l’aéroport, se développent dans des lieux très divers des dispositifs d’exposition d’écrits plus incitatifs. Il y a bien sûr le tableau des petites annonces du supermarché de quartier ; on rédige sur un petit carton une demande d’emploi, la description d’un bien à vendre, une offre de petits chatons … l’important est le sérieux de l’annonce ; bien écrire, faire preuve de soin dans la fabrication de cette carte, c’est déjà une option sur la garde des petits enfants de Mme Z. ; le monde de l’art et de l’action culturelle a beaucoup promu ces dispositifs dits participatifs qui ressemblent bien à des injonctions sociales à écrire.
La consigne est ici pour le moins amusante : il s’agit d’écrire aux enfants du futur, ceux de 2050. On dispose de post-its de toutes les couleurs et d’autant de stylos. Rien de plus facile croirait-on. Pourtant il semble que la proposition inquiète autant qu’elle amuse ; ce n’est pas tant la peur d’être lu par nos descendants que celle de mettre sous l’œil de nos contemporains ces écrits destinés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :