Antiquité

antiquite

– St Gall, Suisse. Mars 2009 –

Les machines à écrire ont joué dans le développement économique de nos sociétés un rôle considérable en permettant notamment une accélération de l’acte d’inscription et une meilleure lisibilité. L’entrée des machines à écrire comme l’a montré Delphine Gardey a donné naissance à un métier spécifique majoritairement féminin, la dactylo. Mais les machines ont aussi une histoire qui dit beaucoup sur notre rapport à l’écriture et à ses fonctions. Les progrès techniques de cette machine (à ruban, à boule, à cartouche…) informent sur les attentes successives de nos sociétés à l’égard de l’écrit : elle doit être tantôt portable, élégante, robuste ; symbole de pouvoir ou outil performant ; la machine à écrire est avec l’automobile une invention géniale.
Il arrive que cette histoire sortent de l’ombre quand un « grand écrivain » expose ses instruments d’écriture (songeons à Hemingway et sa Remington ou Claude Mauriac et sa Jappy). Dans la vitrine de ce vieux commerçant suisse qui ne porte pas l’enseigne d’Antiquité, c’est une partie de cette histoire qui s’affiche. Et il n’est sans doute pas anodin qu’aux machines soient associées les télécopieurs dans cette grande galerie de l’évolution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :