Piron 1817

blog-fontevraud

– Fontevraud. Février 2009 –

C’est un passé qui a du mal à passer : 150 ans pendant lesquels cette abbaye, monument inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco, a été une prison. Ce moment d’histoire peu le connaissent. Heureusement il y a Bertrand M. qui depuis trente ans a conservé sans moyens ou presque le plus de traces possible. Il y a des bouts de coquillage en nacre qui servaient aux prisonniers pour fabriquer aux ateliers des boutons, il y a ces ronds noirs au niveau de la tête de lit dans les cages à poules disciplinaires que le frottement de chacun d’entre ceux qui dormirent là a formé sur la cloison. Et ici et là, d’autres traces, celles-là faites par les hommes de Fontervrault eux-mêmes. Dans ce qui servit autrefois de cellule disciplinaire, l’inscription « Piron a fait 1817 218 jours pour des mots séditieux » qu’un journaliste passé par là a cru bon, à l’insu des conservateurs, de noircir à la mine de plomb. Soudain la silhouette noire du prisonnier s’impose à nous visiteur du XXIe siècle, elle nous fait face dans toute sa gravité. Ces mots gravés dans la pierre concurrencent la force des inscriptions qui environnent ceux des puissants, les gisants à quelques centaines de mètres dans l’abbatiale. Résistance par l’écrit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :